AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Terre Sainte : la violence ne conduit jamais à la paix, avertit le pape

« La violence ne conduit jamais à la paix », a averti le pape François lors de l’audience générale du 16 mai 2018, lançant un appel à la communauté internationale pour résoudre la situation en Terre Sainte.

Deux jours après l’inauguration contestée de l’ambassade américaine à Jérusalem, qui a provoqué un bain de sang à Gaza, le pape a exprimé son inquiétude : « Je suis très préoccupé… par l’aggravation des tensions en Terre Sainte et au Moyen-Orient, et par la spirale de violence qui éloigne toujours plus du chemin de la paix, du dialogue et des négociations. »

« J’exprime ma grande douleur pour les morts et les blessés et je suis proche de tous ceux qui souffrent par la prière et par l’affection », a-t-il ajouté depuis la place Saint-Pierre. Les affrontements entre l’armée israélienne et les contestataires palestiniens ont fait au moins 58 morts et plus de 1350 blessés.

« L’usage de la violence ne conduit jamais à la paix. La guerre appelle la guerre, la violence appelle la violence », a mis en garde le pape avant de lancer un appel : « J’invite toutes les parties en cause et la communauté internationale à renouveler l’engagement pour que prévalent le dialogue, la justice et la paix. »

Il a alors invité la foule à invoquer « Marie, Reine de la paix », en priant un Je vous salue Marie avec lui, avant de lancer : « Que Dieu ait pitié de nous. »

Zenit 16/5/2018