AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Témoignage d’un prêtre iranien sur les initiatives des chrétiens en faveur des victimes du séisme

Téhéran (Agence Fides) – Les communautés chrétiennes présentes en Iran « sont impliquées dans la mobilisation déclenchée pour secourir leurs frères et sœurs iraniens frappés par le séisme au cours de la soirée de Dimanche dernier. Nombreux sont ceux qui vont donner leur sang et tous prient pour les victimes et leurs familles, pour les blessés et ceux qui ont tout perdu ». C’est ce qu’indique à l’Agence Fides le Père Hormoz Aslani, prêtre chaldéen iranien, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en Iran. Le séisme, de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter, a eu son épicentre dans la zone frontalière entre l’Iran et l’Irak. « La région la plus touchée en Iran est celle de Kermanshah et la ville qui en a le plus souffert est Sarpol-e - Zahab. Cependant, le séisme a été ressenti dans tout le pays et même dans notre zone, à Urmia, des secousses de magnitudes 3,5 ont été enregistrées.
Le gouvernement iranien a décrété pour aujourd’hui une journée de deuil national pour honorer les victimes du séisme. Les données officielles disponibles actuellement font état de 430 morts et de 7.150 blessés, mais les chiffres semblent destinés à augmenter au fur et à mesure que les secours rejoindront les zones habitées les plus isolées. Aujourd’hui est également prévue une visite du Président iranien, Hassan Rohaní, dans la province de Kermanshah, sachant que le Président a déjà demandé la collaboration de l’ensemble des organismes internationaux en mesure de porter secours aux populations frappées par la catastrophe naturelle. Tous les corps nationaux de sécurité – y compris les Gardiens de la Révolution islamique – ont été mobilisés pour faire face à l’urgence.
Ce qui a eu lieu dans la soirée du Dimanche 12 novembre représente le plus grave séisme enregistré en Iran depuis 2003, année d’un séisme dévastateur qui provoqua la mort de 31.000 personnes dans le pays.
Dans deux messages de condoléances envoyés aux autorités iraniennes et irakiennes portant la signature du Secrétaire d’Etat de Sa Sainteté, S.Em. le Cardinal Pietro Parolin, le Pape François s’est déclaré profondément peiné pour le « grave séisme » qui a frappé l’Iran et l’Irak, assurant à « tous ceux qui ont été frappés par la tragédie sa solidarité dans la prière ». Exprimant sa « douleur à ceux qui pleurent la perte d’êtres chers », le Pape François a offert « ses prières en faveur des disparus ». Sur les blessés, les autorités et ceux qui sont actifs dans le cadre des secours, le Pape invoque « les bénédictions divines de consolation et de force ». (GV) Agence Fides

15/11/2017)