AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Facebook: Patriarche Raphaël Ier Sako Irak : le cardinalat de Mgr Sako, « une impulsion d’espérance »

Cette désignation est « un soutien de la part de l’Église universelle et du Saint-Siège, une impulsion d’espérance, d’encouragement à avancer vers la réconciliation du pays », a déclaré le patriarche de Babylone des Chaldéens, Louis Raphael Ier Sako, qui sera créé cardinal le 29 juin 2018.

« Ce n’est pas pour ma personne, mais pour l’Église qui a tant souffert et pour l’Irak », a affirmé le patriarche, au micro de Vatican News en italien après l’annonce du pape 20 mai 2018: c’est « pour tout le pays, pour les chrétiens comme pour les musulmans ».

« Ce n’est pas la première fois », a souligné le patriarche Louis Raphael Ier Sako, que le pape « pense aux Églises en détresse. Comme ça, il a créé cardinal le nonce en Syrie, et aujourd’hui c’est pour l’Irak. » Le cardinal Mario Zenari, nonce apostolique en Syrie, figurait en effet parmi les 17 cardinaux « créés » le 19 novembre 2016 comme signe de la sollicitude du pape François pour « la Syrie bien-aimée et martyre ».

Le pape « est donc un père, a poursuivi le patriarche Sako, il ouvre les yeux et voit là où il y a besoin d’un grand soutien, comme cette nomination. Et cela veut dire aussi que l’Église est vivante, qu’elle est forte et qu’il faut persévérer, rester pour témoigner l’Évangile ».

Le cardinal désigné a raconté qu’il avait reçu nombre de coups de téléphone de la part « de musulmans, de chrétiens, de simples gens et des responsables civils ». « Ils m’ont tous dit, a-t-il expliqué, que cette nomination est pour nous, est pour l’Irak, est pour les musulmans … Un musulman m’a dit que cette nomination est pour tous les croyants en Dieu. »

D’après la biographie publiée par le Saint-Siège, le patriarche Louis Raphael Ier Sako est né le 4 juillet 1948 à Zakho (Irak). Il fait ses études au Séminaire de Saint-Jean tenu par les Pères dominicains à Mossoul.

Ordonné prêtre le 1er juin 1974, il sert à la cathédrale de Mossoul jusqu’en 1979. Envoyé à Rome, il  fréquente l’Institut pontifical oriental, obtenant un doctorat en patrologie orientale. Plus tard, il obtient un doctorat en histoire à la Sorbonne à Paris (France).

De 1997 à 2002, il occupe le poste du recteur du Séminaire patriarcal à Bagdad. Plus tard, il retourne à Mossoul comme curé de paroisse jusqu’à son élection en tant qu’archevêque de Kirkouk le 27 septembre 2003. Il reçoit l’ordination épiscopale le 14 novembre 2003.

Le 31 janvier 2013, au cours du Synode convoqué à Rome par le pape Benoît XVI après la démission du cardinal Emmanuel III Karim Delly de la charge de patriarche de Babylone, il est élu patriarche. Cette élection est confirmée par le pape, le 1er février suivant.

Le patriarche Sako a publié des livres sur les Pères de l’Église et de nombreux articles. En plus de l’arabe et du chaldéen, il connaît l’allemand et parle le français, l’anglais et l’italien.

Avec une traduction d’Océane Le Gall

Zenit 23/5/2018