AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Journée mondiale du malade 2018: la Vierge de Lourdes à Saint-Jean-du-Latran

Pour le 160e anniversaire de la première apparition de la Vierge à Lourdes, la basilique papale Saint-Jean-du-Latran accueillera un après-midi de prière avec la participation de nombreux malades le dimanche 11 février 2018, à l’occasion de la Journée mondiale du malade, indique un communiqué du diocèse de Rome, ce mardi 6 février.

Il s’agit d’une initiative organisée par le Centre diocésain pour la pastorale de la santé du diocèse du pape, en collaboration avec l’Œuvre romaine des pèlerinages et l’Unitalsi.

À 16 h, la statue de la Vierge de Lourdes fera son entrée à Saint-Jean-du-Latran et à 16h30 commencera la prière du chapelet, avec une méditation de Mgr Paolo Ricciardi, évêque délégué pour la pastorale de la santé:« La prière s’ouvrira par la lecture du souvenir de sainte Bernadette de cette première apparition, annonce Mgr Ricciardi, qui sera suivie de la récitation des mystères glorieux, chaque dizaine étant dédiée à des personnes qui se dévouent au service de proximité et de soin aux malades. »

À 17h30, le vicaire du pape pour Rome, Mgr Angelo De Donatis, présidera la célébration eucharistique et la traditionnelle procession aux flambeaux en hommage à la Vierge Marie conclura l’après-midi. L’animation musicale sera confiée au Chœur du diocèse de Rome dirigé par Mgr Marco Frisina.

Dans la soirée, le chœur Fideles et Amati de la paroisse romaine Santa Silvia sera à Lourdes (France) pour chanter l’oratorio « Aquero », sur le chemin spirituel de sainte Bernadette dans l’église qui lui est consacrée.

La Journée mondiale du malade, parvenue à sa XXVIe édition, a été instituée le 13 mai 1992 par saint Jean-Paul II. Cette année, le thème de la Journée est donné par les paroles que le Christ, élevé sur la croix, a adressées à sa mère Marie et à Jean : « “Voici ton fils…Voici ta mère”. Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui » (Jn 19,26-27).

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

Zenit 7/2/2018