AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Attaque terroriste en Egypte: prière silencieuse du pape et de la foule place Saint-Pierre

Le pape François a prié pour la communauté musulmans d’Egypte frappée par un attendant vendredi dernier, avec les quelque 30 000 personnes rassemblées place Saint-Pierre pour l’angélus de ce dimanche, 26 novembre 2017.

« Vendredi dernier, la nouvelle du massacre survenu dans une mosquée dans le nord du Sinaï nous a causé une grande douleur », a confié le pape après l’angélus.

« Je continue à prier pour les nombreuses victimes, pour les blessés et pour toute la communauté, si durement frappée. Que Dieu nous libère de ces tragédies et soutienne les efforts de tous ceux qui travaillent pour la paix », a ajouté le pape avant d’inviter à prier avec lui: « A ce moment là les gens priaient: maintenant, nous aussi en silence, prions pour eux. »

Le pape a condamné dès vendredi, 24 novembre, l’attentat qui a frappé une mosquée soufie, la mosquée al-Rawda de Bir al-Abed, à 40 km à l’ouest d’Arish, dans le nord du Sinaï, faisant plus de 300 morts dont 27 enfants et plus d’une centaine de blessés.

Les terroristes auraient déclenché une explosion avant d’ouvrir le feu sur les musulmans rassemblés pour la prière hebdomadaire, dont des membres de l’armée.

Le pape a “renouvelé sa ferme condamnation de cet acte de brutalité aveugle dirigé contre des civils innocents rassemblés en prière” et il s’est associé “à tous les hommes de bonne volonté en implorant que les cœurs endurcis par la haine apprennent à renoncer à la violence qui conduit à de si grandes souffrances”, et à “embrasser le chemin de la paix”.

Il s’est dit “profondément affligé” à la nouvelle des nombreuses vies fauchées.

Le pape François a aussi exprimé “sa solidarité avec le peuple égyptien à cette heure de deuil national, il recommande les victimes à la miséricorde du Dieu Très-Haut et invoque les bénédictions divines de consolation et de paix sur leurs familles”.

Le soufisme, courant mystique de l’islam, est bien implanté en Egypte. Mais c’est la première fois que des islamistes radicaux attaquent cette communauté.

26/11/2017