AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Allemagne : un miracle attribué à Katharina Kasper, pauvre servante de Jésus-Christ

Un miracle attribué à l’intercession de la bienheureuse allemande Maria-Katharina Kasper, fondatrice de l’Institut des Pauvres servantes de Jésus-Christ (1820 -1898), a été reconnu par le Vatican : la voie est désormais ouverte à sa canonisation.

Le pape François a en effet autorisé, le mardi 6 mars 2018, la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret de reconnaissance de ce miracle.

Maria-Katharina Kasper naît le 26 mai 1820 à Dernbach, en Allemagne, dans une pauvre famille paysanne. Dans son enfance, elle aide ses parents dans les tâches ménagères et en travaillant dans les champs, mais très tôt elle est attirée par une vie religieuse. Elle se rend souvent dans un sanctuaire marial et amène là-bas d’autres enfants.

Le pauvre statut économique de sa famille ne lui permet pas d’entrer dans une congrégation religieuse existante, mais Katharina persuade l’évêque de Limbourg d’ouvrir une petite maison dédiée aux pauvres et y commence une vie monastique avec quelques futures sœurs.

Une nouvelle congrégation des Pauvres servantes de Jésus-Christ est créée le 15 août 1851. À ce moment, Katharina prend le nom religieux de Maria.

La congrégation se répand rapidement et Maria-Katharina visite les différentes maisons qui se déploient pour voir comment chacune fonctionne et comment chacune accomplit sa mission. En 1854, la congrégation ouvre sa première école.

Maria-Katharina sert cinq mandats consécutifs en tant que Supérieure générale de l’ordre. Elle meurt d’une crise cardiaque le 2 février 1898.

Son procès de canonisation est lancé dans les années 1940 et elle est béatifiée par le pape Paul VI le 16 avril 1978.

La congrégation des Pauvres servantes de Jésus-Christ compte actuellement plus de trois mille sœurs : en Inde, en Amérique, en Asie et en Europe.

Zenit 13/3/2018