AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Église Régionale

Cette désignation est « un soutien de la part de l’Église universelle et du Saint-Siège, une impulsion d’espérance, d’encouragement à avancer vers la réconciliation du pays », a déclaré le patriarche de Babylone des Chaldéens, Louis Raphael Ier Sako, qui sera créé cardinal le 29 juin 2018.« Ce n’est pas pour ma personne, mais pour l’Église qui a tant souffert et pour l’Irak », a affirmé le patriarche, au micro de Vatican
Il fait partie des 14 nouveaux cardinaux qui seront créés le 29 juin, selon l’annonce faite par le Pape François à l’issue de la prière du Regina Coeli, dimanche 20 mai. Le Patriarche de Babylone des Chaldéens, Louis Raphael Sako, a été élevé au rang de cardinal.Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du VaticanIl sera le deuxième cardinal en poste au Moyen-Orient, aux côtés du cardinal Bechara Boutros Rai, patriarche de l’Eglise maron
Les dizaines de morts et les près de 3000 Palestiniens blessés lors des manifestations organisées lundi près de la frontière de la Bande de Gaza auraient pu être évitées «si les forces israéliennes avaient usé d’instruments non létaux». Les évêques catholiques de Terre Sainte ont diffusé le 15 mai un communiqué dénonçant la répression menée par l’armée israélienne. Dans ce message repris par l’agence Fides, l’Assemblée des évêques ordinaires
Bagdad (Agence Fides) – L’Eglise n’intervient pas directement dans le domaine politique mais elle ne peut être réduite au silence lorsqu’elle intervient à propos de questions et de situations d’urgence cruciales pour la vie du peuple et du pays. C’est ce qu’a réaffirmé avec force le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, en répondant à certaines critiques qui l’avaient accusé ces jours derniers d’intervenir indûment à pr
Les élections approchent en Irak: le 12 mai prochain, 25 millions d’Irakiens devront élire leurs députés. Début mars, S.B Louis Raphaël Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens, invitait les Irakiens à se rendre aux urnes, évoquant même «un devoir national et moral».Entretien réalisé par Olivier Bonnel- Cité du VaticanPour le patriarche de Babylone des Chaldéens, ce scrutin est en effet une occasion pour faire avancer l’Irak sur la voie de la d
« Que le Seigneur bénisse votre service, votre mission, votre santé, et vous accorde une longue vie. » Ce sont les vœux de Pâques du pape copte orthodoxe Tawadros II au pape François, dans une vidéo publiée par l’agence catholique SIR et reprise par Vatican News ce 30 mars 2018.« A Sa Sainteté le pape François, Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité », salue le patriarche d’Alexandrie, chef de l’Eglise cop
Dans le contexte de l’élection présidentielle en Égypte, le Pape copte Tawadros II exprime son souhait d’une voie de paix et de prospérité pour l’Égypte.Alors que le scrutin présidentiel, qui s’achèvera ce mercredi, doit mener à la réélection du président Abdel Fattah al-Sissi pour un deuxième mandat de quatre ans, le chef de l’Église copte-orthodoxe rappelle que «les élections présidentielles sont toujours une importante opportunité pour ch
Le Caire (Agence Fides) – L’Eglise copte orthodoxe augmente actuellement les appels et initiatives visant à rappeler à ses fidèles le « devoir national » que représente la participation aux prochaines élections présidentielles égyptiennes, prévues du 26 au 28 mars. Un message de l’Eglise copte orthodoxe soutenant la participation populaire aux prochaines élections a également été publié par les moyens de communication égyptiens alors que dans des
Les évêques de la Conférence des évêques latins des régions arabes (CELRA) ont tenu une réunion plénière à Rome, du 5 au 10 mars 2018, la faisant coïncider avec leur « visite ad limina », indique un communiqué daté du 10 mars.La délégation de la CELRA dirigée par Mgr Pierbattista Pizzaballa, administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, a été reçue par le pape François le 8 mars : « Nous avons reçu un grand encouragement,
La traditionnelle “Collecte pour la Terre Sainte” (Pro Terra Sancta) aura lieu comme chaque année le Vendredi Saint, 30 mars 2018. Un communiqué de la Congrégation pour les Eglises orientales, publié le 12 mars, précise le sens et la destination de ces offrandes et fait le point sur les activités de 2017.Cette collecte naît « de la volonté des papes de garder un lien fort entre tous les chrétiens du monde et les lieux saints », rappelle
La traditionnelle “Collecte pour la Terre Sainte” (Pro Terra Sancta) aura lieu comme chaque année le Vendredi Saint, 30 mars 2018. Un communiqué de la Congrégation pour les Eglises orientales, publié le 12 mars, précise le sens et la destination de ces offrandes et fait le point sur les activités de 2017.Cette collecte naît « de la volonté des papes de garder un lien fort entre tous les chrétiens du monde et les lieux saints », rappelle
Dix ans après son enlèvement, l’Église d’Irak veut honorer la mémoire de l’ancien archevêque de Mossoul.L’Église irakienne est engagée pour que soit «reconnu le martyre» de l’archevêque de Mossoul, Mgr Paul Faraj Rahho, et, avec lui, celui des «nombreuses victimes chrétiennes qui ont sacrifié leur vie pour défendre leur foi». L’archevêque chaldéen de Kirkouk, Mgr Youssif Thomas Mirkis, a été interrogé par l’agence Asia News, 10 ans
Le Saint-Sépulcre est fermé pour une durée indéterminée : ce « pas sans précédent » est entrepris par des Églises responsables de la basilique pour protester contre « la campagne systématique d’abus » à l’égard des chrétiens en Terre Sainte et après la présentation à la Knesset d’un projet de loi qui « rendrait possible l’expropriation des églises de leurs terres ».Une déclaration commune du patriarcat grec-orth
Après trois jours de blocage et de négociations, le Saint-Sépulcre, au coeur de la ville sainte, devrait prochainement rouvrir aux pèlerins.Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican  Le gouvernement israélien et la municipalité de Jérusalem ont annoncé mardi 27 février dans l'après-midi renoncer au projet d'établir des taxes sur les propriétés des Églises de la ville, cause d'une crise sans précédent qui a conduit à la fe
Le patriarche maronite, Béchara Raï, a souligné mardi que personne ne pouvait accepter la judaïsation de Jérusalem, à l'heure où le président américain, Donald Trump, a reconnu la Ville sainte comme capitale d'Israël, au grand dam des Palestiniens et de la communauté internationale."Jérusalem est une ville ouverte aux trois religions (chrétienne, juive et musulmane), personne ne peut accepter qu'on lui donne une seule couleur, surtout qu'aujourd'