AR | EN

مجلس البطاركة والاساقفة الكاثوليك في لبنان
اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام في لبنان
المركز الكاثوليكي للإعلام في لبنان

Église Locale

ANI – Le patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, le Cardinal Béchara Boutros Rahi, a présidé samedi, une messe pour célébrer le jubilé d’argent de la « coopérative libanaise de développement » au siège patriarcal de Bkerké, en présence d’un parterre de personnalité politiques, religieuses et sociales.Durant son homélie, le prélat a souligné l’impossibilité d’accepter, au niveau politique, des responsables qui ignorent les intérêts du
ANI - Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, a présidé la messe dominicale dans la basilique Notre-Dame du Liban, commémorant la consécration du Liban au coeur immaculé de Marie.Le prélat a appelé dans son homélie à éradiquer la corruption et à assurer le bien des citoyens, en éliminant les charges qui affectent leur vie et les besoins de leurs familles.Il a également appelé à permettre aux citoyens de pratiquer leurs droits da
Le patriarche maronite a invité les dirigeants du Liban à prendre exemple sur le Qatar.Le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, a clôturé hier une visite pastorale de quatre jours à Doha où il s’était rendu jeudi afin de poser la première pierre de l’église Saint-Charbel, première église maronite dans l’émirat, sur un terrain offert par les autorités qataries.Avant de regagner Beyrouth, le chef de l’Église maronite a été reçu par l’émir du Qatar,
Le patriarche maronite, Béchara Raï, en visite officielle au Qatar depuis jeudi, a estimé hier que le « Liban a besoin d’hommes d’État qui œuvrent dans la voie de la reconstruction de l’unité nationale ». « Le Liban a besoin d’hommes politiques objectifs qui soient en mesure de lutter contre la corruption dans les administrations publiques, d’élaborer les plans nécessaires au développement économique et financier, et d’atteindre le
ANI - Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, a clôturé dimanche sa visite pastorale au Qatar, par une rencontre avec les correspondants de la presse, au terme de son entretien avec l'Emir, Tamim Ben Hamad Al-Thani. En réponse à une question sur son entretien avec l'Emir Tamim, le prélat a affirmé que ce fut le couronnement de la visite. Il a précisé avoir entendu un discours posé de la part de l'Emir. Des propos appel
ANI - Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, en visite à Qatar, a rencontré dimanche le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Mohammad Ben Abdel Rahman Al-Thani, en présence des membres de la délégation qui accompagne le prélat. Le patriarche a souligné durant l'entretien l'importance du maintien des relations amicales entre les peuples des deux pays. Le ministre qatari a salué la visite pastorale du patriar
ANI - Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, a rencontré dimanche l'Emir de Qatar, Tamim Ben Hamad Al-Thani, dans le Diwan émiri. Le patriarche a remercié l'Emir Tamim pour son initiative d'offrir un terrain pour édifier l'église Saint-Charbel à Doha.Il l a également félicité pour le développement qui marque son pays dans différents domaines, notamment culturels et relatifs au développement. L'Emir du Qatar a salué la
ANI - Le patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, a affirmé vendredi que le Liban a besoin d'hommes politiques hors du commun qui respectent la Constitution et oeuvrent en faveur de la lutte contre la corruption. "Le Liban a besoin d'hommes d'Etat qui s'acharnent dans la voie de la reconstruction de l'unité nationale", a déclaré le patriarche Rahi, lors de sa visite à Doha, durant laquelle il a posé la première pierre de l'église Saint-Cha
ANI - Le patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, a posé ce vendredi la première pierre de l'église Saint-Charbel à Doha, a-t-on appris par notre correspondant.Vendredi 20 Avril 2018 à 11:16
Jeudi 19 Avril 2018 à 14:37ANI - Le Patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, a rencontré au début de sa visite pastorale au Qatar, le ministre des Municipalités et de l'Environnement, Mohammad Ben Abdallah al-Rmeihi, au siège du ministère, en présence de l'ambassadeur du Liban au Qatar, Hassan Najem. M. al-Rmeihi a déclaré, lors de la rencontre, que la diaspora libanaise au Qatar qui compte 25 à 30 milles personnes était efficace, saluant
ANI - Le patriarche maronite, le Cardinal Béchara Boutros Rahi, est arrivé jeudi à l'aéroport de Doha, pour une visite pastorale de quatre jours, au cours de laquelle il posera la première pierre de l'église St. Charbel et il rencontrera de hauts responsables qataris et des membres de la communauté libanaise.A l'aéroport, le prélat a été accueilli par le ministre d'Etat et ambassadeur Hamad ben Abdelaziz al-Kawari, l'ambassadeur et directeur du P
ANI - Notre correspondant a rapporté mercredi que le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, effectuera jeudi une visite au Qatar, où il bénira et déposera la pierre de base de l'église Saint Charbel. Le prélat rencontrera également les hauts responsables qataris et clôturera sa visite dimanche.18/4/2018  
« Une église que l’on consacre est une église vivante. » Carole DAGHER, à Paris | OLJ29/01/2018  « Une église retrouve Sa lumière. » Sous ce titre annonciateur d’une première dans l’histoire des maronites en Europe, Mgr Maroun-Nasser Gemayel, évêque des maronites de France et visiteur apostolique pour l’Europe, a reconsacré l’élégante église du Saint-Sauveur à Issy-les-Moulineaux, au cours d’une grand-messe
ANI - Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, a condamné dimanche l'attentat criminel perpétré dans l'église Mar Mina des coptes orthodoxes à Helouane dans le sud du Caire il y a deux jours. "Nous condamnons fermement ce crime et ses acteurs, tout en priant pour les martyrs et en présentant nos condoléances à leurs proches", a-t-il dit dans son homélie durant la messe dominicale célébrée à Bkerké. Le prélat a exprimé s
Beyrouth (Agence Fides) – La décision de l’actuelle administration américaine de transférer son Ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem « représente une gifle infligée aux palestiniens, aux chrétiens d’Orient, aux musulmans et à tous les arabes ». Cette décision « a démoli les efforts de paix entre Israël, la Palestine et la pays arabes, alimentant le feu d’une nouvelle guerre des pierres et transformant Jérusalem, la ville de la paix, en une